La journée conviviale Co’Hop !

Publié le Publié dans Non classé

La dynamique Co’hop

Co’hop est né du rapprochement de 4 Cae lyonnaises : Cabestan, Elycoop, Escale Création et Graines de Sol. Leur volonté est d’initier une dynamique globale pour apporter de la visibilité aux coopératives lyonnaises et à leurs entrepreneurs.

Les CAE de la dynamique Co'Hop permettent à tout porteur de projet d'entreprendre en toute simplicité, de tester et de développer dans un cadre sécurisé. Le co'hopeur pourra bénéficier d'un accompagnement individuel et collectif et profiter de l'émulation collective d'une structure coopérative. Les salariés de l'équipe support apportent une expertise dans différents domaines : juridique, gestion, marketing... Ils accompagnent les co'hopeurs à chaque étape du processus entrepreneurial.

Chaque CAE partage le même modèle : mutualiser les moyens nécessaires entre entrepreneurs pour que chacune et chacun puisse développer son projet au sein d'une entreprise partagée.

La Conviviale Co’Hop : Coconstruire la dynamique !

Le 9 octobre dernier, près de 130 entrepreneurs se sont retrouvés pour une journée conviviale organisée par les CAE de Co’Hop. Leur objectif était de coconstruire la dynamique Co’Hop à travers une réflexion commune, tout cela dans une ambiance conviviale et bienveillante. La journée, animée par une entrepreneure de Graines de Sol, Amélie Véran, fut séquencée en quatre grand temps forts :

conviviale brainstorming

 

  • L’accueil autour d’un café avec distribution de badges et d’images permettant de constituer des groupes de réflexion aléatoires.
  • La présentation de la dynamique par les 4 représentants des CAE : Marie Mayyas de Graines de Sol, Jimmy Mercante d’Elycoop, Jean-Michel Duboeuf de Cabestan et Mickael Chauvin d’Escale Création. « Co’Hop, une ambition commune, un réseau métropolitain ! »
  • Une réflexion par groupe sur la différence entre coopérer, collaborer et participer suivi d’un travail commun sur les ingrédients de la co’hopération : remontée d’expériences réussies, ou pas, de travail collaboratif en mettant en exergue les éléments de réussite.

Afin de mettre en évidence les ingrédients nécessaires à une bonne co’hopération, les participants sont invités à surligner les mots clés issus des récits et à noter toutes les idées leur semblant pertinentes ! Les idées sont ensuite mises en commun avec les autres groupes de réflexion et classées afin de faire émerger des thèmes forts. Chaque groupe choisit une thématique:

L’enjeu est d’imaginer des actions concrètes pour faire vivre la co’hopération. A la fin de la matinée, chaque groupe présente des actions par thématique. Les participants peuvent alors voter pour les actions qui lui paraissent les plus urgentes et les plus pertinentes.

Après un repas bien mérité, les co’hopeurs, organisateurs et participants, ont défini les actions prioritaires. Ce temps a permis de faire émerger des élans individuels et collectifs de la part de co’hopeurs voulant contribuer au développement de la dynamique Co’Hop !

L’après-midi fut dédiée à un temps de détente et de jeux avec des ateliers organisés par des entrepreneurs des coopératives : Yoga du rire, pétanque et molki, jeux coopératifs… Ce fut l’occasion pour les co’hopeurs d’échanger sur leurs attentes, leurs projets et leurs visions de la coopération, dans un cadre informel et une ambiance bon enfant.

Rêver notre coopération !

Selon les retours, les prochains chantiers de Co’Hop doivent avant tout porter sur le développement d’une communication forte auprès des partenaires, des futurs porteurs de projet et des médias. Apporter de la visibilité sur les différents réseaux d’accompagnement à la création d’entreprise, créer des évènements ou être présents sous la bannière Co’hop aux évènements existants et impliquer les entrepreneurs dans l’animation de ces actions sont les attentes émergentes de ce brainstorming à grande échelle.

Co’hop doit aussi être un « lieu » de rencontre pour les entrepreneurs qui sont en attente de travail collaboratif et d’émulation collective. Les évènements Co’Hop doivent être l’occasion pour eux de se rencontrer, d’échanger et de réfléchir ensemble.

Pour finir, la mise en place d’outils de communication dédiés aux entrepreneurs de Co’hop est fortement attendue. Le but est de faciliter les échanges, les coopérations et donc de faire émerger des projets collaboratifs.

Les retours des co’hopeurs sont ultra positifs ! Ils ont confirmé leur volonté d’adhérer à une dynamique commune et à un projet collectif basé sur des valeurs de partage et de bienveillance, qui sont au cœur du mouvement des CAE.

En conclusion ?

Cette journée nous conforte dans l’idée que le sentiment d’appartenance, l’envie de cocréer et le besoin d’entreprendre ensemble sont des envies communes aux entrepreneurs des CAE.

Co’hop est la dynamique des entrepreneurs qui veulent grandir dans leur projet de façon collective et bienveillante !

Une réflexion au sujet de « La journée conviviale Co’Hop ! »

Les commentaires sont fermés.